Mots-clés liés à cet artiste

Cliquez sur ces mots-clefs pour découvrir les artistes en relation avec VANDERCAM Serge.

VANDERCAM Serge


OEUVRES PROPOSÉES PAR L'ARTOTHÈQUE





Né à Copenhague, 1924 - Bruxelles, 2005

Christian Dotremont disait de Cobra qu’il était « l’association souple des artistes » et c’est bien la meilleure définition que l’on puisse donner de Serge Vandercam, cet infatigable expérimentateur de formes à travers tous les médiums possibles. La photographie sera son premier champ d’action, manifestant autant d’intérêt pour le processus chimique que pour le résultat singularisant les objets, pétrifiant la lumière et subjectivisant l’objectif.
S’il sera le photographe de Cobra, en revanche ce dernier va lui révéler le goût des expériences partagées, il osera mettre un pinceau dans la main du poète Marcel Lecomte, commettra des peintures-mots avec Jean Dypréau, fera des livres avec Marcel Broodthaers, des collages avec Joseph Noiret, des céramiques avec Hugo Claus et s’attaquera en 1958 aux boues en complicité avec Christian Dotremont.
. . . Ce touche à tout surdoué va, dans les années 50’, co-fonder la galerie bruxelloise Taptoe, tourner un film en Cappadoce et sera médaillé d’or pour la décoration du Pavillon belge à la Triennale de Milan. L’Italie l’attire et l’inspire, il s’installe sur la côte ligure, à Albisola, de 1960 à 1964, pour s’y initier à la céramique parmi ses pairs.
. . . En 1962, séjournant, à l’initiative de Jorn, à Silkeborg au Danemark, il y découvre fortuitement la momie étrangement conservée de l’Homme néolithique de Tollund que l’on avait exhumée en 1950 d’une tourbière. Cette découverte inopinée sera déterminante sur l’œuvre de l’artiste qui va la traiter de manière récurrente et quasi obsessionnelle aussi bien en peinture qu’en céramique durant près de trente ans. Son ami Hugo Claus lui dédiera un poème homonyme.
… Insatiable, inclassable, il s’attaque dans les années 70’ à la sculpture sur bois puis à la pierre et au marbre, tout en ne négligeant pas pour autant la peinture, la gravure, le bijou ni la photographie puisqu’il renoue en 1993 avec un amour de prime jeunesse : L’Aphrodite de Cnide du Musée du Cinquantenaire, dont il disait qu’« elle semblait attendre le navire d’un autre monde » et qu’il publiera accompagné d’un poème de Philippe Jones.
L’ensemble protéiforme de son œuvre a connu trois importantes rétrospectives : en 1999 au Musée d’Ostende, au Botanique à Bruxelles en 2001 et au BaM à Mons en 2010.

Ben Durant

Prix et Distinction

- 1955 : Prix Hélène Jacquet
- 1956 : Prix de la Jeune Peinture Belge
- 1957 : Prix International Lissone
- 1957 : Médaille d’or à la Triennale de Milan
- 1958 : Prix du film d’art au Festival d’Anvers
- 1963 : Médaille d’or pour la céramique à Albisola

Expositions individuelles

- 2009 & 2011 : Galerie Quadri, Bruxelles
- 2010 : Exposition « Serge Vandercam, du regard à la main », Musée des Beaux-Arts de Mons
- 2002 : L’exposition de Serge Vandercam, galerie de la Délégation Wallonie - Bruxelles à Prague.
- 2003 : "Regards d’eau, terre de feu", Galerie 2016 & Mira, Bruxelles
- 2003 : Spazio Cultura, Cortina d’Ampezzo, Italie,
- 2003 : Labo Art Gallery, Bruxelles.
- 2002 : "Photographe Cobra Belgique", Samuel Vanhoegaerden Gallery ", Knokke.
- 2001 : "Serge Vandercam", Galerie Bastien-Art, Bruxelles.
- 2001 : "Peintures & Céramiques", Quadri Gallery, Bruxelles.

Expositions collectives

2010-11 : Cobra e l’Italia, Musée d’Art Moderne de Rome