Mots-clés liés à cet artiste

Cliquez sur ces mots-clefs pour découvrir les artistes en relation avec VAN STEENE Pierre.

VAN STEENE Pierre


OEUVRES PROPOSÉES PAR L'ARTOTHÈQUE





Uccle, 1959°


Il me semble impossible de pouvoir résumer mon parcours tant celui-ci est une succession de rebonds, d’angles et de rebours sur un sentier qui s’invente chaque jour. Cela a-t-il une véritable importance de savoir que je suis, que j’ai été, que je serai, à parts égales, réalisateur, écrivain, scénariste, acteur, horloger, producteur… Ce ne sont que des enveloppes, des chemises, des couleurs portées un jour puis l’autre.
Pour le reste, tout ce qu’il y a à savoir sur le photographe de la série « Lost Angels » tient dans ces quelques lignes, et elles disent tout…
Devant moi, qui remplit l’ensemble du cadre, le socle brisé d’un arbre éclaté un jour de tempête. Il me semble que tout autour l’air résonne encore des échos violents de la rupture, du fracas brutal du tronc qui chute, des claquements secs des ultimes déchirements. Dans le chaos de l’enchevêtrement des bois, dans la multitude de ces multiples éclatements de fibres et de branches, se parcourt la mémoire déchirée d’une trajectoire brisée, s’expose sans plus aucune défense le corps mutilé d’un géant abattu…
J’appuie sur le déclencheur. Au milieu du noir, zébré par l’orage silencieux des flashs qui se déclenchent, je viens de fixer en moi le tout premier de mes anges perdus.
De cet instant, de soir en soir, de nuit en nuit, dans cette forêt je retournerai auprès de chacun d’eux scruter les fractures, parcourir les calvaires et me prouver qu’ils n’ont pas encore signé la fin de leur histoire. Ces arbres dont il ne reste que ces dislocations anarchiques figées dans des gerbes de bois, s’ils ont bel et bien été brisés et laissés gisants au sol dans l’immobilité d’une dernière souffrance, n’en sont pas moins au-delà de leurs postures disloquées, restés de sublimes jaillissements de force.
Toute l’ambition de mon travail fut d’aller là-bas, de dépasser les brisures, d’effacer les ruptures et de parvenir à transformer ces restes de douleurs en beauté. À chaque fois que je suis retourné aux pieds des anges, c’était donc pour me prouver à coup d’ombres et de lumières qu’il était possible, même à rebours du pire, d’apaiser les blessures d’une destruction.
Libérer les forces de la renaissance a depuis toujours été la partie immergée et motrice de ma démarche, et avec le temps, j’ai compris qu’une des façons d’y parvenir était dans une recherche obstinée de la pureté. Par le jeu des intuitions, j’ai imaginé cette fois qu’elle m’attendait sans doute au cœur de l’innocence et de la virginité de ces arbres écartelés. Je me suis donc laissé glisser doucement au fond d’un silence profond, et d’autant de regards amoureux, j’ai été écouter un à un les anges perdus …

Expositions

- 20006- 2000 : Réalisation d’une scénographie pour François Schuiten et Benoît Peeters sur le site du musée Horta de la maison Autrique
- 1998 - 1997 : Réalisation d’une scénographie et de 13 œuvres pour l’espace de la communauté Française de Belgique sur le site de l’exposition Internationale "Expo 98" à Lisbonne
- 1995 : "Arts&Crafts", Bruxelles

E-Mail : prestart@telenet.be
Site Internet : www.prestart.be/pp