Les monographies
Le Prix Médiatine
Truc Troc
Expositions Internationales

Expositions Thématiques

Périoidiquement, tous les deux ou trois ans, le Centre culturel Wolubilis s’attache à concevoir une exposition relativement importante dont le thème est lié aux évènements marquants de la Commune de Woluwe-Saint-Lambert, mais aussi à l’actualité sociétale.
Les plus récentes ont été :

- En 2000, « 100 artistes pour les cent ans des Droits de l’Homme » à la Médiatine, au Petit Château et dans le Palais de Justice

- En 2004, l’exposition "Entre Être et Hêtre" à la Médiatine et dans le parc Malou

- En 2006 "Chambre d’Écoute" avec Baudouin Oosterlinck à la Médiatine

- En 2007, "Zone de Turbulences", dans le foyer du Théâtre de Wolubilis, les Ateliers du Temps Libre et à la Médiatine.

- En 2009, "MUT-ART", Exposition sur le thème de la métamorphose à la Médiatine du 30 juin au 16 août en collaboration avec l’Ecole "Le 75".

- En 2010, dans le cadre de la Biennale « Été de la Photographie » à Bruxelles, le Centre culturel Wolubilis invite une dizaine d’artistes à présenter des œuvres sur le thème « Quand la photo prend le temps … le temps d’une photo. »

LIENS VERS

Entre Être et Hêtre

Une photographie d’un hêtre pourpre bicentenaire prise dans le cadre du "Printemps 2003 des Centres Culturels" est à l’origine de cette exposition. A l’automne de cette même année il fut abattu ; cet incident écologique a sensibilisé un collectif d’artistes qui décida d’intégrer - dans le Parc Malou - les sections monumentales du tronc, préalablement sculptées.
Avant cela, pour nourrir leurs réflexions, une exposition "Entre Être et Hêtre" a été organisée à la Médiatine. Elle questionnait les rapports entre culture et nature et les installations de neuf artistes y étaient présentées en relation avec les travaux photographiques des élèves de l’Ecole "Le 75".
A l’occasion du vernissage, un jeune hêtre fut rituellement planté sur la pelouse du Château Malou, au son de la fanfare du Zoublistan.
Une seconde exposition sur le même thème y fit écho à la Vénerie.

Artistes participants :
- à l’œuvre collective dans le Parc Malou :
Natalia de Mello, Paul Gonze, Philippe Jacquemart, Vincent Strebel, Xavier Rijs.

- à l’exposition à la Médiatine
Yves Bosquet, Natalia de Mello, Paul Gonze, Philippe Jacquemart, Nathalie Joiris, Xavier Rijs, Vincent Strebel, Bob Verschueren, Sinead Walch et les élèves de l’Ecole le 75 .

Chambre d’Écoute

Sur le thème du silence et de la subtilité des perceptions liées à l’environnement et à la pollution sonore, Baudouin Oosterlinck, plasticien internationalement reconnu, travaillant à l’interface entre les arts plastiques et musicaux, avait installé dans la Médiatine un ensemble d’objets visuels métamorphosés en instruments musicaux. Pour sensibiliser les visiteurs, essentiellement des élèves des écoles de Woluwe-Saint-Lambert, l’artiste était à la fois le guide et l’animateur.

Zone de Turbulences

« Zone de Turbulences » s’est déroulée du 12 mai au 17 juin 2007 dans le cadre du double anniversaire du Centre culturel Wolubilis :
- ses 25 ans d’activités comme centre culturel agréé par la Communauté française
- la première année du site Wolubilis
Concrètement, cette "Zone de Turbulences" entendait être une chambre d’échos des tensions et contradictions d’un monde en crise. Dans le champ plus précis de la culture, elle voulait traduire la multiplicité et la diversité des coups de cœur, l’ivresse des découvertes exacerbées par les risques d’incompréhension, voire de rejet, la jubilation et les tensions des engagements, la générosité, voire l’inconscience des prises de positions… toutes les aventures d’un combat en faveur d’un art d’aujourd’hui, questionnant notre culture, son essence humaniste, ses fondements et la finalité de notre société.

Artistes participants :

Catherine AMATHEÜ – Stephan BALLEUX – Pascale BARRET – Tessy BAUER – Lucile BERTRAND – Frédéric BIESMANS – Véronique BOISSACQ – Alain BORNAIN – Yves BOSQUET – Louise BOSSUT – Philippe CARDOEN – Marc CARNIEL - Charley CASE – Thomas CHABLE – Thérèse CHOTTEAU – Christian CLAUS – Michel CLEEMPOEL et Nathalie JOIRIS – Jean-Philippe CONVERT – Jocelyne COSTER – François DE CONINCK – Patryck DE FROIDMONT – Delphine DEGUISLAGE & Audrey GÉRARD – Philibert DELÉCLUSE – Natalia DE MELLO – David DE TSCHARNER –Laurence DERVAUX – Juan D’OULTREMONT – Jacques DUJARDIN – Laurent D’URSEL – Aurore D’UTOPIE – Nick ERVINCK – Frédéric GAILLARD – Josse GOFFIN – Laurence GONRY – Thierry GONZE – Michèle GROSJEAN – Patrick GUAFFI – Bénédicte HENDERICK – Chloé HOUYOUX-PILAR – Gauthier HUBERT & Gudny-Rósa INGIMARSDÓTTIR – Monica & Bernard HUBOT – Philippe JACQUEMART – Jean-François JANS – Philippe JEUNIAUX – Nadia KEVER – Sawas LAZARIDIS – Véronique LE BOULENGÉ – Yves LECOMTE – Corinne LECOT – Jacky LECOUTURIER – Hugo LEON MORALES – Daniel LOCUS – Jean-Yves MAGNAY – Charline MAHY – MAQWAR – Patricia & Isabelle MARTIN – Xavier MARY – Cécile MASSART – MIREIO – Chadé M’NASRI – Michel MOFFART – Michel MOUFFE – Astrid MUSSI - Cédric NOËL – Baudouin OOSTERLYNCK – Ana PENTCHEVA – Cathy PERAUX – Marianne PONLOT – Xavier RIJS – Gwendoline ROBIN - Christian ROLET – Valérie ROUILLIER - Jean-Claude SAUDOYEZ – Yacine SEBTI – Vincent STREBELL – Guy Remy VANDENBULCKE – Bob VAN DER AUWERA – Luk VANDER PLAETSE – Luc VAN MALDEREN – Sofi VAN SALTBOMMEL – Manuel VERSAEN – Bernard VILLERS –Bern WERY– Thomas WIJNGAARD – Pascaline WOLLAST – Thierry ZÉNO

MUT-ART

Exposition sur le thème de la métamorphose à la Médiatine du 30 juin au 16 août avec l’Ecole « Le 75 ».

La prise de conscience est planétaire : la société post-industrielle traverse, aujourd’hui, une crise économique, sociale et environnementale qui l’accule, si elle ne veut pas s’éteindre, à s’ouvrir à un nouvel art de vivre, à se métamorphoser.
Cette inéluctable nécessité de changement, d’adaptation à un monde en permanent déséquilibre a été magistralement analysée par Charles Darwin dans sa théorie de l’évolution, théorie qui se révèle toujours, un siècle plus tard, d’une étonnante pertinence.
Elle affecte aussi concrètement la volonté du Centre culturel Wolubilis et de l’Ecole « Le 75 » de progresser et d’être en résonance avec le monde qui l’entoure.
Dans ce contexte local et global, la réflexion artistique, par son ouverture prospective, son potentiel de reliance et sa dimension holistique, est un vecteur essentiel apte à prouver qu’un autre monde est possible.
Engagement qui a motivé le Centre culturel Wolubilis à contacter une vingtaine d’artistes émergents et à les inviter à confronter - au sein de l’exposition « MUT-ART » et si la cigale était le futur de la fourmi ? - leurs perceptions de la nature et du rôle des changements, (r)évolutions, métamorphoses dans le monde contemporain, et, en particulier, dans le domaine de la création artistique contemporaine.
Au travers de processus de métissage, d’hybridation, de mutation d’objets, d’images (ou de situations), cette exposition entendait ainsi révéler - voire refléter - qui nous pourrions être demain, comment et où vivrons nos doubles, nos avatars, nos cyborgs, quelles expressions artistiques élargiront nos horizons...

Artistes participants :

Elodie Antoine, Pascale Barrett, Lisa Carletta, Natalia de Mello, David De Tscharner, Camille De Taeye, Jacques Dujardin, Aurore d’Utopie, Frederic Gaillard, Michèle Grosjean, Patrick Guaffi, Myriam Hornard, Philippe Jacquemart, Emilio Lopez-Menchero, Aimé Ntakiyica, Koen Thijs, Liliane Vertessen, ainsi que Aurélie Dumont, Jeremy Georges, Alexandra Terweduwe, étudiants, et Philippe Scouflaire, professeur de l’Ecole « Le 75 »